© 2018 Caroline Gagnon. Proudly created with Wix.com

    Laberinto
    Résidence à México, Mexique
    Lors d’une résidence d’artiste à Mexico à l’automne 2014, j’ai amorcé une réflexion sur l’identité à travers un projet d’estampe intitulé Laberinto, en référence à l’essai du célèbre écrivain Octavio Paz, Laberinto de la soledad (labyrinthe de la solitude), dans lequel il avance que l’identité mexicaine est double, à la fois indigène et espagnole. De refuser l'une ou l'autre mènerait à un état de solitude.
     
    L’œuvre est construite par la superposition et la répétition de matrices numériques, qui évoquent toutes un aspect de la culture mexicaine. Elles sont réalisées à partir de photographies que j’ai prises sur place, qui représentent pour moi des éléments singuliers au Mexique. 
     
    Dans la continuité de mon travail récent, j’ai cherché à déployer l’estampe dans l’espace au moyen de motifs qui puissent être répétés et se compléter. Les références préhispaniques, coloniales, et populaires s’accumulent pour créer un palimpseste de signes, un labyrinthe visuel formé de traces et fragments d’images dans lequel le regard se perd.